• Insuffisance veineuse et grossesse


  • La maladie veineuse est fréquente chez les femmes enceintes. Selon les chiffres, près de 50 % des femmes enceintes sont victimes des troubles veineux tout au long de leur grossesse.



    Les symptômes pendant la deuxième grossesse



    Chaussettes contention

    Les signes du mauvais retour veineux apparaissent souvent pendant la deuxième grossesse et au cours du premier trimestre. Dans la plupart des cas, ces troubles disparaissent avec le temps. Toutefois, il est indispensable de les prendre en charge afin qu’aucune complication n’ait lieu. Le port au quotidien des chaussettes de contention est une des mesures idéales pour stopper l’évolution des symptômes de l’insuffisance veineuse pendant la grossesse. Cette mesure permet aussi de mettre une femme enceinte à l’abri des douleurs liés au mauvais retour veineux.



    Comprendre la maladie veineuse chez la femme enceinte



    Une femme enceinte est soumise à une augmentation brusque de la quantité d’hormones de grossesse. Ce n’est donc pas étonnant si ses veines ont tendance à se dilater. Au cours des premiers mois de la grossesse, l’importante décharge hormonale affecte la santé veineuse. L’utérus augmente aussi de volume au cours de la grossesse et a tendance à comprimer les veines responsables de la remontée du sang vers le cœur. Ainsi, l’insuffisance veineuse a lieu. Pour éviter les effets négatifs de ces différents cas, les médecins recommandent le port des chaussettes de contention jambe lourde pendant la grossesse.



    Prévention de cette pathologie pendant la grossesse



    Pour prévenir les maladies veineuses pendant la grossesse, le moyen le plus efficace reste l’utilisation d’une paire de chaussette de contention de grossesse pour le confort et le bien-être de la femme enceinte. Le port de cet accessoire est aussi recommandé pendant les 6 mois après l’accouchement par césarienne.


    ch be lu ca